La corse suite

 01h50 il est tard non ?

A cette heure tout le monde dort. Les 2 restaurants du bateau sont fermés, la discothèque n’a jamais ouvert… mon livre me sort par les yeux… la chaise me fait mal aux fesses… mais pourquoi j’ai voulu aller en Corse hein ? C’était l’heure du doute. Oui bon d’accord rejoindre les copines c’est génial mais franchement… aie quoi… c’est inconfortable au possible et je dois tenir au moins 3 bonnes heures avant d’arriver en vue du port de Bastia ! Je décide donc de marcher dans les coursives pour me tenir réveillée. Astuce : un sac de couchage et un matelas pour pouvoir vous installer dans un coin et dormir. Evitez la nuit blanche à bord lors de votre traversée pour la Corse !

04h30 elle est où la Corse ?

Le bateau commence à s’animer, de dehors je vois les lumières de l’île de beauté. On longe le cap Corse pour arriver par Bastia et préparer la manœuvre d’entrée dans le port. Ouf ! La libération. Je discute un peu avec l’équipe SNCM (des gens supers, je vous adore), on rigole, on partage un café (mercccciiiii encore), ils m’expliquent un peu leur vie à bord, les rotations, la complexité du marché du transport maritime de passagers en Corse… bref ils me sauvent de l’ennuie !

07h10 Liberta !

Astuce : sortez en 1er et pour le faire squattez devant la sortie dès que le capitaine annonce l’entrée dans le port de Bastia.

Je quitte le navire et son équipage si sympa pour arriver à Bastia. Découverte de la place St Nicolas et ballade en direction de la haute ville / citadelle. Bon je connais déjà Bastia d’un précédent voyage en Corse et je dois vous dire que j’aime beaucoup la ville. C’est pas mon « vrai » coup de cœur en Corse (en gros Bastia et genre… Nice ou Marseille, même combat) mais la ville reste très agréable à visiter.

Mes amies arrivent (elles ont loué une voiture en Corse) et on mange… place St Nicolas. Très sympa, pas trop cher (j’arrive à sortir une salade du jour très gourmande pour 12€, boisson incluse) et au soleil.

14h20 arrivée au camping et… dodo !

Un peu avant Aléria les filles prennent « à droite » et on tombe très vite sur un petit camping sympa et avec accès direct à la plage. Le kiffffffff total… sauf que, fatiguée de ma nuit, je m’écroule après un café et une clope !!! Voilà pourquoi je dis qu’il faut impérativement arriver à dormir lors du transport vers la Corse, car pour économiser un peu sur le prix du voyage on risque de sacrifier la 1ère journée sur place !